blog search

Changements climatiques

5,5 trilliards d’euros

Le monde doit investir
aujourd’hui 1% de son PIB par an pour lutter efficacement contre le réchauffement du climat, sinon les dégâts risquent de lui coûter 5 à 20% de son PIB par an, selon l’ancien économiste en chef de la Banque Mondiale Sir Nicholas Stern qui estime que les changements climatiques pourraient coûter jusqu’à 5.500 milliards d’euros si les gouvernements ne prennent pas dès maintenant des mesures radicales. Le rapport de Stern place la discussion sur le terrain politique. La tendance au réchauffement semble suffisamment établie par les travaux scientifiques pour que l’essentiel des discussions soient désormais portées au niveau politique. Il insiste sur la nécessité de fixer le plus tôt possible un calendrier pour la seconde période d’engagement du protocole de Kyoto, soit après 2012, ainsi que sur l’importance de l’implication des pays en développement comme la Chine ou l’Inde. Gros émetteurs de gaz à effet de serre (GES), ces pays ne sont pour l’instant pas inclus dans le protocole de Kyoto (CAF d'après Le Monde)

Frandroid.com

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *