blog search

edito

Si l'on en juge par la vision de médias généralistes, perdure le fantasme de "l'entreprise où il f(er)ait bon vivre"; la vision silicon-vallesque, excusez le néologisme, de start-up animées par des geeks en jean baskets. Il en va des djeuns comme des "séniors" ici bas. Dans la réalité hexagonale, l'évolution se heurte à de multiples à-priori. La mentalité "gauloise" conservatrice (de ses prés carrés), est encore loin d'accepter que des gens hors "cadre" voire étrangers d'origine, puissent développer des projets sans tenir compte de modèles passés estampillés "Trente Glorieuses". Du moins en dehors de ceux concoctés par une "élite" gratinée dans le moule de "grandes écoles" où l'on acquiert parfois du savoir, mais aussi l'objectif inavoué de "préempter" la meilleure place dans l'appareil. Ce n'est pas par la diffusion de quelques reportages sur des témoins choisis que l'on pourra envisager un changement. Demandez donc à un jeune diplômé lambda, frais moulu d'une fac de province, même bien noté, quels moyens il pourrait bien trouver dans l'Hexagone pour tester ses idées. Qui va le soutenir sans attendre un ROI (return on investment) des plus rapides, surtout. caf

Frandroid.com

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *